Un joueur des Washington Capitals victime de propos racistes

Samedi soir, lors du déplacement de Washington sur la glace des Chicago Blackhawks, l’attaquant des Capitals, Devante Smith-Pelly, a été victime de propos racistes. Une situation, loin d’être prise à la légère par le club hôte et la NHL.

Alors que Smith-Pelly purgeait son expulsion de 5 minutes pour s’être battu, le joueur canadien a été pris a parti par des supporters chantant « Basketball, basketball, basketball » selon le Washington Post.

 

 Les Chicago Blackhawks, chez qui le match se déroulait, ont rapidement réagit puisqu’ils ont faire sortir les quatre (pseudo) supporters impliqués dans cet incident. La franchise d’Illinois, s’est également exprimée à la fin du match : « Nous avons été informés d’un incident, pendant le match de ce soir, impliquant un petit groupe de spectateurs qui ont lancés des propos blessants en direction du joueur des Washington Capitals, Devante Smith-Pelly. Les fans ont été immédiatement virés et nous nous excusons auprès du joueur et de son équipe. Nous sommes engagés à fournir un environnement favorable pour toutes les personnes assistant à nos matchs et ces comportements ne seront jamais tolérés.

Si DSP ne s’est pas exprimé après la rencontre, son entraineur, Barry Trotz a, lui,  réagit  : « C’est écoeurant. Il n’y a pas de place pour le racisme. Dans ce pays, les athlètes ne méritent pas ça. Ça montre l’ignorance des gens. »

La NHL a également condamné cet acte par l’intermédiaire de son commissaire, Gary Bettman : « La Ligue supporte pleinement les actions prisent par les Blackhawks de virer les auteurs de ces propos et attend la même réponse pour tout acte similaire dans chacune de nos patinoires.(…) Alors que cet incident reste un cas isolé, ni les joueurs, ni les entraîneurs, ni les officiels ne doivent endurer des abus pendant nos matchs. »

 

 

 

 

 

Publicités