Jarvis Landry, un « franchise tag » remis en question

L’année 2018 commence fort pour les Miami Dolphins qui ont rapidement utilisé leur « franchise tag » sur leur joueur, Jarvis Landry.  Une décision qui soulève de nombreuses questions dans le monde du football…

Seulement quelques heures après l’ouverture de la période de franchise tag, l’équipe floridienne a frappé fort en décidant d’utiliser ce levier sur son wide receiver partant, Jarvis Landry.

Selon NFL Network, les Dolphins auraient choisi un tag non exclusif, ce qui signifie que les autres équipes peuvent négocier avec le receveur. Le club pourra alors décider s’il s’aligne ou non sur le contrat proposé. Si le joueur s’engage avec une autre franchise, Miami recevra deux choix aux premiers tours de la Draft. À l’inverse, si Landry reste avec son équipe actuelle, il devrait percevoir 16,2 millions de dollars pour la seule année 2018.

Un prix exorbitant ?

Et c’est là que la décision des Dolphins surprend. Selon le Miami Herald, Jarvis Landry était intéressé par un contrat à 14,5 millions de dollars par saison sur plusieurs années.  Une opération jugée trop couteuse par la franchise. Étonnant donc, qu’elle utilise son franchise tag garantissant 16,2 millions de dollars pour une seule année.

Certes le wide receiver a réalisé sa meilleure saison en 2017 avec 112 réceptions et 9 touchdowns, mais CBS Sports explique qu’il ne réalise en moyenne que 8,8 yards par réception. Avec de telles statistiques, le joueur de 25 ans se retrouve à la 59ème place au classement des receveurs établi par Football Outsiders.

D’après Pro Football Talk, le plan des Miami Dolphins serait d’échanger Jarvis Landry.  Mais comme se demande le journaliste Ryan Wilson : qui serait prêt à payer aussi cher pour recruter un joueur avec une moyenne à la réception aussi faible ?

 

Publicités